#GoodClothesFairPay

WhiteBPOABWBanner_long.jpg

par Fairtrade Lëtzebuerg

 Exigeons un salaire vital pour celles et ceux qui fabriquent nos vêtements ! 

Que se cache-t-il derrière les prix bas des vêtements de fast fashion ?

60 millions de personnes[1] à travers le monde travaillent dans le secteur de la mode et de l’habillement, dont 80% sont des femmes. Ils et elles gagnent en moyenne 2 fois moins qu’un salaire vital, nécessaire pour vivre dans des conditions de vie décentes[2]. Face à cette injustice, le mouvement Fairtrade/Max Havelaar soutient la campagne Good Clothes, Fair Pay[3] , lancée par Fashion Revolution et Fair Wear Foundation.

Pourquoi une telle situation dans le secteur de la mode ??

Le modèle de fast fashion, voire d’ultra-fast fashion, avec le renouvellement incessant des collections et des tendances en magasin à bas prix, repose sur l’exploitation des travailleuses et travailleurs fabriquant nos vêtements, et notamment des personnes migrantes et des enfants, extrêmement vulnérables. Aujourd’hui, pour produire vite, en quantité astronomique et à bas prix, les marques font tout pour baisser les coûts de production. Le salaire des travailleuses et travailleurs du secteur textile devient alors une variable d’ajustement comme une autre. Résultat :leur salaire moyen ne représente que 0,6% du coût d’un t-shirt.[4]

 Signez ! 

Signez la pétition

Retour